Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nos Pistes Cyclables
  • Nos Pistes Cyclables
  • : A bas les éclats de verre sur les Pistes Cyclables !
  • Contact

Ce Blog

humour-blog

4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 15:03

Manuela Sáenz continue à distiller ses souvenirs concernant le seul homme qui a occupé sa vie pendant 10 ans et ses pensées depuis...

Simón Bolívar... et sa méfiance des médecins !

Dès les premiers jours de 1824 en rentrant à Lima après avoir délogé le traître Riva Agüero du Pérou, Bolívar tombe malade à Pativilca.

Tout le monde pensait qu'il allait mourir du typhus, cette terrible maladie, mais il a eu miraculeusement la vie sauve, et je ne pense pas que cela est dû aux remèdes du médecin.

Tu sais, Juana Rosa ? Bolívar n'avait aucune foi dans les médecins.

A Bogotá, après qu'il ait quitté le Pérou, dans les années 27 ou 28, il était soigné par un médecin anglais, le Dr Charles Moore, un homme très timide, qui parlait rarement, même avec Bolívar, en raison de l'énorme respect qu'il avait pour lui.

Bolívar a dit, en plaisantant à moitié, que le médecin était très fier d'être son médecin, et que cela lui fait croire que sa science était supérieure... mais Bolívar n'avait pas confiance en ses remèdes, il n'aimait pas les médicaments, il préférait les tisanes, bien que parfois il lui obéissait et que pour ne pas blesser l'amour propre de son médecin, il lui arrivait de lui demander une ordonnance.

Combien de fois je l'ai entendu dire que son médecin était pour lui un mobilier de luxe, inutile !

Il a maintes fois répété que les médecins étaient comme les évêques, les uns donnent des ordonnances et les autres des bénédictions...

Quoi qu'il en soit, il a guéri du typhus, mais a dû faire face à une autre maladie, la haine de ses ennemis !

Partager cet article

Repost 0
Nos Pistes Cyclables
commenter cet article

commentaires

mammicha 08/06/2016 10:44

Sacrés dictateurs de tous poils ! Lui pas plus qu'un autre, ne veulent subir ni rhume, ni maladie et le moindre repas est passé au tamis des goutteurs de peur d'être empoisonné par le rival. Et si tu nous faisais un post sur le général Sucre ?

L. Hatem 08/06/2016 18:52

Le général Sucre était vénézuélien comme Bolivar, fidèle parmi les fidèles, premier président de la nouvelle république de Bolivie créée de toute pièce par Bolivar à partir du territoire du Pérou...
Je vais voir ce que je trouve de racontable sur lui.
Bises plein.

ALEA JACTA EST 07/06/2016 16:15

Pas rancunier les médecins puisqu' il existe une faculté de médecine Simon Bolivar...il ne la mérite pas vraiment...
http://www.unisimon.edu.co/medicina

marie-cerise 07/06/2016 08:31

Il y a des médicaments dangereux , des médecins imbus de leur science et d'eux-mêmes .....mais un grand merci à la médecine qui m'a évité le grand saut le 9/08/2008 ......8 ans de gagné ! Mais Bolivar était un homme qui ne devait pas faire confiance à grand monde ....!
Ça va tu es au sec ??? Je t'envoie du soleil ! Bises

L. Hatem 07/06/2016 09:39

La médecine n'est pas une science exacte, mais elle sauve des vies... Heureux de t'avoir toujours parmi nous.
Je suis au sec. Hier à peine j'ai pu aller en touriste prendre des photos de la seine en crue...
Bises MC

rosemar 06/06/2016 21:32

Il est vrai que certains médecins imbus de leur science peuvent susciter une forme d'inquiétude, quant aux médicaments, ils ont parfois des effets secondaires terribles, mieux vaut boire des tisanes, si c'est possible.
Mais, toi qui travailles dans le milieu médical, tu dois percevoir aussi les dangers de certains médicaments ?

Bises, LH

L. Hatem 06/06/2016 21:50

Je suis encore plus méfiant que Bolivar...
Bises rosemar

fatizo 06/06/2016 21:10

Peut-être qu'il disait cela par orgueil , pour ne pas avoir à avouer que lui le "grand" Bolivar pouvait avoir besoin des soins d'un simple petit médecin
Bonne soirée l'ami.

Nos Pistes Cyclables 06/06/2016 21:14

Je vois que tu en sais de plus en plus sur le nom de la rue près de chez toi...
:-)

Flag Counter