Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nos Pistes Cyclables
  • Nos Pistes Cyclables
  • : A bas les éclats de verre sur les Pistes Cyclables !
  • Contact

Ce Blog

humour-blog

2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 23:12

Paterson est un jeune poète un peu spécial...

Ses poèmes ne le sont pas vraiment, ou alors des "pseudo-poèmes" comme les appelle un certain Emmanuel Cockpit, qui sévit sur Allociné avec ses commentaires de film !

Vous n'avez qu'à lire ce dernier poème du film du même nom pour vous en rendre compte... mais n'empêche, ces poèmes sont magnifiques et peuplent le film entier du début et jusqu'à la fin !

Paterson, le film... Le poème final !

The line

Le vers

There's an old song

Dans une vieille chanson

My grandfather used to sing

que fredonnait mon grand père

that has the question

il y a une question

"Or would you rather be a fish?"

Ou alors aimerais-tu mieux être un poisson?

in the same song

Dans la même chanson

is the same question

il y a la même question

but with a mule and a pig

avec une mule et un cochon

but the one i hear sometimes

mais celle que j'entends parfois

in my head is the fish one.

dans ma tête est celle du poisson

Just that one line

juste ce vers-là

Would you rather be a fish ?

Aimerais-tu mieux être un poisson ?

As if the rest of the song

comme si on avait pas besoin

didn't have to be there.

du reste de la chanson.

 

Partager cet article

Repost 0
Nos Pistes Cyclables
commenter cet article

commentaires

fatizo 03/01/2017 12:32

Je t'ai déjà dit que sans ma grippe je. serais allé voir ce film sans avoir été très emballé par la bande-annonce.
Tout comme AJE je me suis souvent ennuyé avec ce genre de cinéma.
Par contre même si ce film n'a pas de bonnes critiques, je te conseille vivement "American Pastoral",un film qui nous renvoie étrangement à la période actuelle (lien extrême gauche avec certaines religions,haine de soi,de sa famille de sa patrie).
Et merci de nous prévenir des critiques de notre ami Cockpit sur Allo-ciné.
Bonne journée l'ami.

fatizo 03/01/2017 21:04

Bonsoir AJE
Le film n'est pas parfait.On peut regretter une étude plus profonde psychologique des personnages mais dans l'ensemble c'est un bon film avec une histoire qui nous montre un visage moins angélique de la contestation des années 60.
Ici nous sommes loin du flower-power. La jeune héroïne rejoint un courant d'extrême gauche ultra-violent.
Un film qui nous renvoie terriblement à aujourd'hui .
Je te conseille d'aller lire l'article de Marla's movies qui elle aussi à beaucoup aimé le film.
Bonne soirée l'ami

ALEA JACTA EST 03/01/2017 14:00

J' avais commencé le roman AMERICAN PASTORAL de Ph Roth il y a quelques années...et il m' était un peu tombé des mains mais j' avais l' intention d' y revenir quand même.Des fois il faut choisir le bon moment pour lire une oeuvre.
Là, ça me réintéresse sacrément cette adaptation ! Je ne vais pas la rater !

Nos pistes cyclables 03/01/2017 13:17

Je viens de voir American Pastoral...
Les convictions sont terribles et peuvent briser des familles...

ALEA JACTA EST 03/01/2017 08:31

Je ne peux me prononcer sur un film que je n' ai pas vu.
Alors si je m' en tiens à ce poème final que tu nous proposes, je ne peux que nourrir les pires craintes que ce film soit" più lungo di un giorno senza pane"...charmante expression italienne pour traduire l' ennui d' une oeuvre " plus longue qu' une journée sans pain"...
A moins que la magie et la poésie du film résident dans la caméra et sa façon de filmer la platitude du quotidien du héros...puisqu' apparemment il n' y a pas de vraie histoire...
Malgré tout, il y a un mot qui revient sans cesse dans de très nombreux commentaires de ceux qui ont vu le film: oeuvre surcotée, surestimée...ennui...
Et il se trouve que , comme par hasard, c' est exactement ce que je pensais de son autre film DEADMAN...du coup, tu comprendras que j' ai quelques motifs de prendre au mot ces commentaires.

Nos pistes cyclables 03/01/2017 09:09

Bon film alors... si tu le vois...

ALEA JACTA EST 03/01/2017 07:20

Je n' ai jamais été attiré par le cinéma de Jarmush car je ne suis pas très amant des plongées existentialistes absconses, vides et vertigineuses.En fait, après avoir surmonté le traumatisme provoqué par certains films de la nouvelle vague des années 60 je fuis instinctivement un certain type de cinéma introspectif.
Là, il semblerait que Jarmush se soit inspiré des HAÏKUS, cette forme de poésie japonaise..J' ai lu quelque part que Paterson était un film-Haiku ( et non un film de ku)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ha%C3%AFku

Je suis allé lire la critique d' Emmanuel Cockpit sur allocine, et je pourrais la résumer en utilisant la formule de Desproges.
Paterson: le poids des mots...le choc des paupières....
J' espère ne pas avoir trahi la pensée de Cockpit dont je subodore qu' elle serait très proche de la mienne si j' allais voir ce film.
J' en profite pour vous rappeler que dans la comédie énorme et burlesque Hunt for the wilder People, Rick le jeune protagoniste asocial essaie d' exprimer son mal-être en déclamant des haikus qu' ils compose spontanément, mais, bien heureusement, le film ne tourne pas qu' autour de ça...On rigole bien aussi...

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/12/hunt-for-the-wilderpeople.une-comedie-hilarante-et-decalee.html

Bonne journée l' ami

Emmanuel Cockpit 03/01/2017 09:14

"le poids des mots...le choc des paupières...." Bien vu ! :-)

Nos pistes cyclables 03/01/2017 07:35

Je suis allé revoir Paterson... non seulement la salle était pleine mais de temps à autre les spectateurs explosaient de rire...
A la fin du film, et juste avant ce dernier poème, Paterson a une conversation avec un japonais poète...

Emmanuel Cockpit 03/01/2017 07:00

Avec le retour à la ligne... (tu peux effacer l'autre commentaire)

Paterson,
Est-ce la personne ?
Peu d’énergie l’habite
Et le doute existe
Sur ses finalités hédonistes.
Paterson,
Est-ce la ville qui résonne ?
Malgré ses rites
Le spectateur réaliste
N’y voit qu’un décor triste.
Paterson,
Est-ce les mots qui résonnent ?
Le lecteur touche les limites
D’une prose de spécialiste
Un peu surréaliste.

Emmanuel Cockpit 03/01/2017 07:01

Quand ça veut pas ça veux pas !

Emmanuel Cockpit 03/01/2017 06:57

Voilà, j’ai inventé le quiqueter croisé, poème de 3 strophes à 5 lignes, 2 rimes en encadrant une seule…

Paterson,
Est-ce la personne ?
Peu d’énergie l’habite
Et le doute existe
Sur ses finalités hédonistes.
Paterson,
Est-ce la ville qui résonne ?
Malgré ses rites
Le spectateur réaliste
N’y voit qu’un décor triste.
Paterson,
Est-ce les mots qui résonnent ?
Le lecteur touche les limites
D’une prose de spécialiste
Un peu surréaliste.

Nos pistes cyclables 03/01/2017 07:31

Cockpit, lui, est par contre un vrai poète... avec rime et tout !
:-))

Flag Counter