Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nos Pistes Cyclables
  • Nos Pistes Cyclables
  • : A bas les éclats de verre sur les Pistes Cyclables !
  • Contact

Ce Blog

humour-blog

24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 14:30

Suite des vrais-faux poèmes de Patterson, le chauffeur de bus, poète-rêveur, homme simple et trop cool... chanceux en amour...

Je n'ai pas tout à fait compris ce poème... Le début m'a fait naturellement penser à un spermatozoïde se frayant un chemin... alors que le reste du poème évoque plutôt le bus que Paterson conduit...

Paterson... The Run !

The Run

La course

I go trough

Je traverse

trillions of molecules

des milliards de molécules

that move aside

qui s'écartent

to make way for me

pour me laisser passer

while on both sides

alors que de chaque côté

trillions more

des milliards d'autres

stay where they are

restent là où elles sont

the windshield wiper blade

les lames des essuie-glaces

starts to squeak

se mettent à grincer

the rain has stopped

la pluie s'est arrêtée

I stop

je m'arrête

On the corner

Au coin

a boy

un garçon

in a yellow raincoat

en imperméable jaune

holding his mother's hand

tient sa mère par la main

Partager cet article

Repost 0
Nos Pistes Cyclables
commenter cet article

commentaires

rosemar 25/02/2017 21:10

Une belle vision d'un pare-brise traversé par des gouttes de pluie... une poésie du quotidien et de l'ordinaire qui peut devenir extraordinaire...

Bises, LH

L. Hatem 25/02/2017 21:16

C'est exactement ça, rosemar...
Bises

ALEA JACTA EST 24/02/2017 17:25

Le poème paraît assez explicite.Patterson qui nous livre la perception de son univers,de son quotidien, en se frayant un chemin à travers des milliers de personnes qui semblent animées comme des molécules...des mouvements browniens apparemment aléatoires, purement mécaniques,absurdes peut-être, ou qui semblent guidés par une force invisible.Dans cet univers très impersonnel, l' image arrêtée d' une enfant qui tient sa mère amène une étincelle d' humanité, et de sens...Un poème existentialiste.
Bonne journée l' ami
PS: trillion et billion sont des faux -amis.
En effet un billion signifie mille millions( milliard) dans le monde anglophone et trillion signifie pour eux mille milliards.
Alors que dans le reste du monde, billion c' est 1 million de millions( 10 elevé à 12) et trillion c' est un million de billions, à savoir 10 elévé à 18 ( 1 accompagné de 18 zéros)...
Moralité, il ne vaut mieux pas utiliser ces mots-là en dehors du monde anglophone, car il y a un risque que la personne à qui on s' adresse commette une erreur d' interprétation vraiment énoooooorme !!!!

L. Hatem 24/02/2017 23:44

J'ai trouvé ! !!! Les molécules sont d'eau de pluie sur le pre brises, écartées par les essuie-glaces...

L. Hatem 24/02/2017 19:30

J'ai trouvé !!!!

L. Hatem 24/02/2017 18:27

Je vois mieux... merci aje !

Emmanuel Cockpit 24/02/2017 18:27

Ouaip, c'est comme quand j'écris "RV mardi AM" pour après-midi mais il y en a qui pensent que c'est l'heure en anglais donc le matin...

ALEA JACTA EST 24/02/2017 17:27

Rectification. Je voulais dire: " image d' UN enfant qui tient sa mère..."

Flag Counter