Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nos Pistes Cyclables
  • Nos Pistes Cyclables
  • : A bas les éclats de verre sur les Pistes Cyclables !
  • Contact

Ce Blog

humour-blog

28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 19:00

Aucun homme, gazelle, mouton ou cheval n'a été maltraité par les loups !

 

Et pourtant dans le film de Jean Jacques Annaud, ces loups, magistralement dressés par Andrew Simpson, s'attaquent à tout ce beau monde... et ils se constituent de vrais congélateurs de viande en enterrant les gazelles... carcasses qui vont être ensuite pillées par les nomades mongols mais aussi par les représentants du parti !

 

La Chine n'a censuré ni le livre paru en 2004, vendu en chine à 20 millions d'exemplaires, ni le présent film tiré de ce roman autobiographique et qui se déroule en 1967... à un détail près... on a dû supprimer la scène avec la poitrine de l'actrice ! Dommage !

 

le-dernier-loup.jpg

 

Beau de bout en bout, j'ai voyagé dans les steppes mongoles, avec les habitants nomades vivant dans des yourtes, j'ai vibré lors des poursuites à couper le souffle, au point de se demander comment ont-ils fait pour filmer toutes ces attaques de loups, et j'ai versé une larme pour les louvetaux !

 

A ne pas rater sous aucun prétexte ! Et je parle aussi bien à nos amis français qu'à la suissesse et l'espagnol ! Revenez nous en parler pliz...

 

 

 

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Dernier loup" et de son tournage !

Des animaux à tout prix

Jean-Jacques Annaud réalise son troisième film autour de la relation entre les animaux et les êtres humains, en prenant toujours soin de choisir une race animalière pouvant s'avérer dangereuse. En 1988, il met en scène L'Ours, puis en 2004, le cinéaste se penche sur le cas des tigres avec Deux Frères. Aujourd'hui, c'est le tour du loup pour Le Dernier Loup.

Un véritable miracle

Le Dernier loup est inspiré du livre "Le Totem du Loup" publié en 2004 par Jiang Rong. Ce fut un immense succès en Chine, ce qui est étonnant car cet ouvrage aurait pu être censuré en raison de la critique de la politique environnementale chinoise, qui empêche le peuple chinois de vivre normalement. Ces derniers sont obligés de porter des masques et les enfants ne peuvent pas jouer à l'extérieur à cause de la pollution. Jean-Jacques Annaud indique qu'il s'agit d'un miracle que ce roman (par ailleurs vendu à 20 millions d'exemplaires) n'ait pas été censuré ou interdit à la vente.

Un long voyage

Le réalisateur Jean-Jacques Annaud et l'équipe du film sont partis durant 3 semaines sur les lieux de l'histoire décrite par l'auteur Jiang Rong, afin de découvrir le paysage et les habitants des steppes de Mongolie.

Censuré ?

La peur de la censure pour la version chinoise du film, a longuement inquiété le cinéaste Jean-Jacques Annaud. Finalement, plus de peur que de mal puisque la seule chose que le metteur en scène a été obligé de retirer, est le moment où l'on découvre une partie de la poitrine d'une des actrices.

Un casting mixte

Le Dernier loup réunit une troupe d'acteurs provenant de tous les horizons. Pour les figurants, Jean-Jacques Annaud est allé piocher directement sur les lieux du tournage, auprès de personnes non professionnelles. En revanche, les personnes ayant du dialogue dans le film sont tous des acteurs professionnels.

L'Arche de Noé

Le tournage du Dernier loup débordait d'animaux. Les chiffres sont impressionnants, il y avait 200 chevaux, près de 1000 moutons et 25 loups. Pour s'en occuper et que le plateau ne tourne pas au chaos total, une cinquantaine de dresseurs étaient sur place.

Je suis ton père

Alors que les loups sont une espèce particulièrement sauvage et donc très difficile à dresser, l'un d'entre eux a totalement craqué pour le réalisateur Jean-Jacques Annaud, ce qui est relativement rare. Prénommé "Cloudy", ce loup a tout de suite choisi le metteur en scène comme s'il représentait en quelque sorte son père. Le cinéaste ajoute : "Dès que nous avons été « présentés », alors qu’il venait de s’arroger le pouvoir au sein de la jeune meute, il s’est avancé vers moi en rampant, la queue entre les pattes, le regard infiniment doux… Il m’a reniflé, puis s’est couché sur le dos en offrant son ventre. Andrew m’a suggéré de le caresser… Cloudy m’a léché furtivement un doigt puis est parti rejoindre ses sujets."

Persévérant et patient

Le dresseur Andrew Simpson s'est occupé de dresser la plupart des loups visibles dans le film. Celui-ci s'est donné corps et âme au projet alors que le scénario n'était pas encore rédigé. Pour cela, le spécialiste des loups s'est installé pendant trois ans à Pékin avec sa femme, dans le but de voir grandir les petits louveteaux. Heureusement, il a été récompensé à la fin du tournage, car il a pu garder les loups qu'il avait vu évoluer durant ces trois années.

Filmer coûte que coûte

Le tournage du Dernier loup a été laborieux. Certaines scènes ont été tournées la nuit, sous la neige, avec des courses-poursuites de chevaux et de loups, tout en sachant qu'il est dangereux de les faire tourner ensemble, puisque le loup est un prédateur dangereux. De plus, pour les séquences qui nécessitaient la présence du vent, il fallait utiliser des ventilateurs pour le moins rudimentaires, alors qu'en France notamment, pour "fabriquer du vent" on utilise des moteurs d'avion. Les engins ont alors été transportés durant de longues heures de marche pour arriver sur les lieux de l'enregistrement.

Parlons argent !

Le budget du Dernier loup est monté jusqu'à 38 millions de dollars, ce qui n'est pas énorme pour un film de Jean-Jacques Annaud, puisque Or Noir a coûté 40 millions d'euros, Deux Frères environ 57 millions d'euros et Stalingrad 70 millions de dollars. En revanche, cette somme est considérable pour la Chine qui ne dépense pas autant dans ses films habituellement. Les sociétés de production chinoises ont fait un effort important pour que le film voit le jour et qu'un discours propre à l'écologie puisse se propager.

Caméras volantes

Pour filmer les chevaux et les loups en pleine course, des drones ont été utilisés, car il aurait été bien trop compliqué et dangereux pour le matériel d'enregistrer ces prises en hélicoptère, en raison du bruit et de la neige qui aurait pu s'envoler et parasiter l'image. Le réalisateur précise : "Le drone a l’avantage d’être silencieux. Nous en avons pulvérisé un en filmant un de nos troupeaux de chevaux au galop. J’ai vu l’image de contrôle commencer à vriller et chuter en feuille morte. Catastrophé, je me précipite sur le lieu de l’impact. Les propriétaires chinois de l’appareil récupèrent la carte mémoire. Ils exultent parce que les images sont intactes. Ils vont à leur camion et sortent un second drone. Ils insistent pour que je fasse une autre prise le lendemain."

Aux grands maux les grands remèdes

Les chevaux et les loups ne pouvant cohabiter, le dresseur Andrew Simpson a fait construire des couloirs délimités, pour que de part et d'autre, les chevaux et les loups s'entraînent plusieurs mois avant le début du tournage.

Une équipe surdimensionnée

Le tournage du Dernier loup a accueilli une équipe technique et artistique absolument impressionnante, qui comprenait environ 650 personnes sur le tournage, dont seulement 9 Français.

Ne pas aller à la facilité

Pour réaliser Le Dernier loupJean-Jacques Annaud a préféré travailler avec de véritables animaux, en utilisant très peu d'animation numérique, trouvant le résultat souvent trop lisse et irréaliste.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lapin37 04/03/2015 12:38


Bonjour tous, L Hatem, je me méfie des films tirés de livres, souvent décevants ! la Guerre du feu J J Arnaud ne vaut pas, et de loin, le livre que j'ai toujours apprécié, je l'avais fait lire à
mes élèves de CM, ils avaient adoré  ;-))) par contre c'est vrai qu'il est étonnant qu'il n'ait pas réalisé un Croc blanc ou un Appel de la forêt !


Bonne journée, bises.

L. HATEM 08/03/2015 09:12



Il y a tout de même des adaptations de livres réussies... à condition de ne pas avoir lu le livre... MDR !


Bises Lapine.



ASTOR 03/03/2015 21:19


Ah, Le nom de la rose, le top !


Sur la religion, je viens de voir Philoména. Surprenant. Un beau film.


 

L. HATEM 08/03/2015 09:09



Je n'ai pas vu le premier... j'ai adoré le second ! :-)



Janice 01/03/2015 17:06


Bonsoir LHatem


Moi je suis une inconditionnelle de JJ Annaud, donc, j'irai certainement voir ce film....


Et comme en plus, j'aime les animaux, je ne devrais pas être déçue 


Outre, ces films sur les animaux qui m'avaient enchantés, "Le nom de la Rose" reste mon préféré, avec "Coup de tête" et l'excellent et regretté Patrick Dewaère.....Par contre, "L'amant".... bof
bof !! 


Bises bonne soirée à toi et à tous ! 

L. HATEM 01/03/2015 17:30



En voilà une connaisseuse ! Merci d'être passée. Bises plein !



rosemar 01/03/2015 12:09


De superbes images, d'après la bande annonce : un film esthétique mais je ne sais pas si le message porté par le film est très ambitieux et clair... J'avais beaucoup aimé La guerre du feu
et Le nom de la rose : une dénonciation du fanatisme religieux et là le message était clair...


Bises de l'hiver, LH

L. HATEM 01/03/2015 21:49



Le message du film est très clair... je ne peux pas en dire plus sauf qu'il faut courir le voir.



alea-jacta-est 01/03/2015 08:15


J' ai une opinion assez proche de celle de Fatizo.Annaud est à la fois quelqu' un d' ambitieux et qui aime les paris qui paraissent impossibles, comme porter à l' écran l' amant de Duras...


Au passage je te rappelle l' excellente vanne de Desproges: " Duras n' a pas écrit que des conneries...elle en a filmé aussi"


Le résultat est assez inégal mais il faut reconnaître qu' Annaud explore des terrains sur lesquels personne n' ose s' aventurer.Son nom de la rose est une de ses plus belles réussites, mais la
guerre du feu sur grand écran est un film que j' ai beaucoup aimé...La première scène est géniale....la nature omniprésente et une petite lumière vacillante dans un coin de l' écran...les débuts
de l' humanité...l' homme encore très fragile dans cet univers menaçant...


Bon dimanche l' ami


PS: la guerre du feu il faut au moins un écran 1 m 47 pour le voir ,  l' ours aussi !


PS nº 2: je suis étonné qu' Annaud n' ait jamais adapté aucun roman de Jack London ...ça lui ressemble tellement !

L. HATEM 01/03/2015 08:39



1m47 c'est très peu pour moi... je n'y regarde que les films de Sandro... :-) mais hier j'ai regardé un docu sur la guerre civile romaine, excellent avec des acteurs et tout!


la guerre du feu et l'ours m'intéressent... s'ils ressortent sur grand écran !


on dimanche à toi


 


 



fatizo2 28/02/2015 23:59


Parmi ceux que j'ai vu , "Coup de tête" (milieu du foot) , et surtout "Le nom de la Rose (son chef-d'oeuvre) sont les meilleurs. Mais je suis sur que "L'ours" te plairait aussi (moi, bof) .


https://www.youtube.com/watch?v=XjTEm10hKbs


Bonne soirée l'ami.

L. HATEM 01/03/2015 08:28



J'ai laissé filer le nom de la rose lors de sa sortie !


Bref, je vais me contenter du Loup !


Très bon dimanche à toi !


 


 



fatizo2 28/02/2015 20:50


Et bien moi je suis allé voir Birdman, le film qui a obtenu l'Oscar. J'avais peur que ce soit trop intello ou je ne sais quoi. Et bien c'est juste intelligent et drôle, c'est vraiment excellent.


https://www.youtube.com/watch?v=-efiEOb2qEU


Je ne sais pas si j'irai voir le film d'Annaud, je n'aime pas toujours ses films.


Par exemple j'avais été très déçu par Stalingrad. 


Bonne soirée l'ami.

L. HATEM 28/02/2015 23:32



C'est le premier film d'Annaud que je vois... va falloir voir les autres !


Bon Nuit Fatizo



Flag Counter