Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nos Pistes Cyclables
  • Nos Pistes Cyclables
  • : A bas les éclats de verre sur les Pistes Cyclables !
  • Contact

Ce Blog

humour-blog

11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 12:23

Le contexte :

Rambo et moi...

À L’ÉTÉ 1968, j’avais 25 ans. Étudiant en littérature américaine à Pennsylvania State University, je venais de finir mon mémoire sur Ernest Hemingway et je m’apprêtais à commencer une thèse sur John Barth. Mais au fond de moi, ce dont j’avais vraiment envie, c’était d’être écrivain.

Je savais que seuls peu d’auteurs vivaient de leur plume, aussi avais-je décidé de devenir professeur de littérature, un métier qui me permettrait de vivre entouré de livres et d’avoir du temps pour écrire.

Un professeur de Penn State, Philip Klass, auteur de science-fiction sous le pseudonyme de William Tenn, m’avait donné de généreux conseils sur les techniques d’écriture de fiction.

Pourtant, comme il me l’avait expliqué, il pouvait “m’apprendre comment écrire, mais pas sur quoi écrire”. Sur quoi allais-je bien pouvoir écrire ?

Rambo... et l'origine de son nom !

Le texte

Et son nom serait… On me pose très souvent la question de son nom.

Au cours de mes études supérieures, j’avais étudié le français. Un après-midi d’automne, alors que j’étudiais, je fus frappé par la différence entre l’orthographe et la prononciation du nom de l’auteur que je lisais : Rimbaud.

Une heure plus tard, ma femme revint du supermarché. En passant, elle me raconta avoir acheté des pommes d’une variété dont elle n’avait jamais entendu parler avant : les pommes rambo.

Le nom d’un poète français et celui d’une pomme se rencontraient, je reconnus là le son de la force.

Repost 0
Nos Pistes Cyclables - dans Littérature Langues
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 21:24

Avec Nadine Morano nous pouvons passer du débat politique à un débat linguistique... Eh oui...

Leçon de français pour Morano... qui s'excuse !

Elle a enfin dit aujourd'hui s'excuser pour ses propos sur la race blanche...

Leçon de français pour Morano... qui s'excuse !

En bas de l'article, un commentateur, Depierre, corrige Morano...

Leçon de français pour Morano... qui s'excuse !

Un autre commentateur, Franck de Nouméa, répond à Depierre :

Leçon de français pour Morano... qui s'excuse !

Et voilà le débat linguistique ouvert ! Qui veut y participer ?

Quant à moi, je me permets de corriger Depierre... On dit "soi-même" !

A bientôt les amis pour une nouvelle leçon de français !

Source : Le Point

Repost 0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 14:12

Si à la fin de la lecture de l'affiche suivante vous riez...

... alors ça veut dire que vous maîtrisez très bien la langue de Cervantès !

Blague reçue hier dimanche via Whatsapp... Culture Pub me manque beaucoup !

Suite de la fête des pères... la blague espagnole !
Repost 0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 19:00

Souvenez-vous de la dernière leçon d'espagnol, celle du 1er Mai...

Le sujet était le mot Cachifa, prononcez Catchifa, que je ne connaissais pas, et qui avait été utilisé par l'une de mes cousines de Saudi-Arabia... alors que le mot n'est utilisé qu'au Venezuela !

Au détour d'une conversation dans le groupe Whatsapp de ma famille (pas celui que nous avons en commun avec les cousins), ma sœur cadette, haute-couturière, et étudiante en dernière année de chirurgie dentaire... sur le tard (la quarantaine)... se plaint d'être la bonne-à-tout-faire de la famille, lorsque tous viennent avec leurs enfants rendre visite à nos parents...

Et voici dans quels termes elle se plaint...

Je suis écroulé de rire, et très fier d'elle !

Leçon d'espagnol : Cachifa... la suite !

"Et je dois bosser comme une catchifa toute la journée, aller réparer des dents les après-midis, et rentrer redevenir cachifa le soir... sans parler des démarches (courses)..."

L'origine du mot viendrait de l'anglais "k.chief", un mélange de Chief et de Kitchen, chef de cuisine...

Au Venezuela il est utilisé aussi comme un verbe :

"Este domingo me toca cachifear en mi casa", pronocez catchiféar... (Ce WE je dois faire le ménage chez moi).

"Estoy cachifeando" (Je fais le ménage, cuisine, etc...).

"Una cachifa" (une femme moche).

Source ICI

Parfois j'ai envie de renvoyer la cachifa parce qu'elle ne travaille pas bien... mais je me souviens que la cachifa c'est moi et j'oublie !

Parfois j'ai envie de renvoyer la cachifa parce qu'elle ne travaille pas bien... mais je me souviens que la cachifa c'est moi et j'oublie !

A bientôt les amis pour d'autres leçons d'espagnol passionnantes !

Repost 0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 19:00

Lorsque un employé est licencié, on dit aussi en français qu'il est limogé...

Mais d'où vient ce mot ???

J'ai fait le test avec un ami très cultivé... il a trouvé la bonne réponse... de Limoges, la ville, m'a-t-il dit !

Mais il ne savait pas pourquoi...

Journal Direct Matin du Lundi 11/05/2015

Journal Direct Matin du Lundi 11/05/2015

A bientôt les amis pour d'autres mots incroyables !

Repost 0
Flag Counter